2012 : BD TERNAY A 10 ANS !



http://www.youtube.com/watch?v=NS2QrqrhIWQ 

                                        Les autres nouvelles                           Accueil           

 

Qui m’aurait dit un jour que je quitterais mon univers pour aller vivre une aventure sur un vieux continent invisible car très lointain pour moi ?
Prise de claustrophobie à l’issue du cours de géographie qui insistait sur les nombreuses frontières de mon pays je décidai de me réfugier dans le rêve me laissant porter très loin de l’autre côté de l’Océan par delà les plaines et les forêts .
Au fait je suis Mafalda ,la petite argentine espiègle et impertinente qui met son nez partout et ne cède de terrain ni à l’incohérence ni à l’injustice .
Imaginez une petite fille telle Poucet débarquée à Paris ,ne comprenant pas un mot de français et pourtant prête à toutes les audaces pour arriver à Ternay, au pays des stars de BD . J’ai l’impression de marcher à l’envers car j’ai changé d’hémisphère mais je retombe toujours sur mes pieds . Quel n’est pas mon étonnement en découvrant le vieux clocher de Ternay qui signale la salle du Devès,au milieu de toutes ces frondaisons ! Il est vrai que nous sommes en France et,de plus, au printemps . Mais je ne suis pas au bout de mes surprises .
L’affluence est à la hauteur de l’événement,grande et chaleureuse . La foule arrive de toute part,en cortège : des jeunes,des vieux ,des géants et des tout-petits comme moi qui manifestent leur joie à l’idée de retrouver leurs frères, héros en noir et blanc ou en couleur,flanqués de leurs pères . Quel régal,aussi,de pouvoir suivre le coup de crayon des auteurs ,fluide et sûr à la fois ; ce sont des observateurs hors pair,visionnaires et tellement talentueux . Du haut de mes trois pouces je cours de l’un à l’autre me retrouvant même sur l’estrade ; je n’aurais jamais cru qu être étrangère à Ternay fût un tel privilège . Ils ont de drôles de noms, les amis de mon papa Quino : par exemple Amauricq,Geluk mais ils dessinent tous bien . Et puis je rencontre aussi les scénaristes,ceux qui écrivent les bulles : que de bons mots et que d’humour ! Ils ont tous quelque chose d’intéressant à dire . Observez les avant qu’ils ne vous observent car,comme les chats,ils ont une longueur d’avance sur vous .

Je me sens de plus en plus française au fil des heures mais le moment est venu de vous dire adieu et merci .

Au revoir Ternay et bonjour Buenos Aires .

        

                                                Les autres nouvelles                           Accueil  

 

 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement